Vous voulez avoir accès à plus d'activités comme celle-ci?   Abonnez-vous

Individuellement

Tableau numérique interactif

à partir du 3e cycle du primaire

Une proposition de Yves Daoust (COSIMU) et François Gauthier, enseignant en musique

À partir de la fin du XVIIIè siècle, les oeuvres classiques occidentales comportent souvent une voix dominante ( la mélodie) accompagnée de voix secondaires (l'accompagnement), légèrement en arrière-plan.

Cette activité permet d'explorer cette approche de manière plus "cinématographique" : l'élève doit placer dans le premier Fonofone un son qui est en avant-plan et dans le second un son en arrière-plan, tout en restant audible (on peut se servir des outils pour éloigner le son).

Intentions pédagogiques

  • Éveiller l'élève à la perception de la perspective sonore (plans ou couches sonores situées è des distances relatives les unes des autres)

Il prend conscience des éléments qui influencent sa perception de la localisation d’un son dans l’espace (timbre, intensité, réverbération, etc.) et enrichit ou remet en question ses représentations initiales par l’analyse comparée des sons.

  • Développer l’habileté de l'élève à créer un effet de perspective sonore.
  • Développer l'habileté de l'élève à manipuler les outils Fonofone.

Niveau suggéré

À partir du 3e cycle du primaire

Préalables

Connaissance requise des outils [volume] - [filtre] - [réverbération]

 

Objectifs d'apprentissage

Au terme de l'activité:

  • L'élève sera capable d'analyser une perspective sonore.
  • L'élève sera capable de situer les sons dans un espace acoustique, de près à loin (perspective sonore).
  • L'élève sera capable de superposer deux ou trois couches sonores bien distinctes (plans sonores).
  • L'élève sera capable d'identifier et de calibrer les outils appropriés pour créer l'effet d'éloignement du son.

Savoirs essentiels

 

  • Nuances, contrastes
  • Procédés de composition : polyphonie
  • Technique de manipulation appropriée
plans

Préparation

  • Faire écouter quelques-uns des sons en demandant aux élèves s'ils sonnent proche ou loin:
    -  volume sonore (ff, mp,   pp ) - qualité du son (sonne "plein", riche, ou filtré)  - sec/réverbéré ? -  lieu intérieur ou extérieur ?          
  • Est-ce qu’un son lointain peut être plus fort qu’un son proche ?
         Analyser le son [train-feuille]

Expérimentations préalables

  • L'enseignant.e au TNI choisit un son proche et, à la proposition des élèves, expérimente différents outils [volume] [filtre] [réverbération] ... susceptibles de  créer l'illusion que le son s'éloigne. (Ce peut être par la combinaison de plus d'un outil).
  • L'enseignant.e demande aux élèves de définir ce qui a changé dans le son maintenant perçu comme lointain ( moins fort? - moins précis? - plus "sombre"? ...)
  • Faire écouter quelques-uns des sons en demandant aux élèves s'ils sonnent proche ou loin:
    -  volume sonore (ff, mp,   pp ) - qualité du son (sonne "plein", riche, ou filtré)  - sec/réverbéré ? -  lieu intérieur ou extérieur ?          
  • Est-ce qu’un son lointain peut être plus fort qu’un son proche ?
         Analyser le son [train-feuille]

Expérimentations préalables

  • L'enseignant.e au TNI choisit un son proche et, à la proposition des élèves, expérimente différents outils [volume] [filtre] [réverbération] ... susceptibles de  créer l'illusion que le son s'éloigne. (Ce peut être par la combinaison de plus d'un outil).
  • L'enseignant.e demande aux élèves de définir ce qui a changé dans le son maintenant perçu comme lointain ( moins fort? - moins précis? - plus "sombre"? ...)

train-feuille

Le son du train est plus fort que le son des feuilles. Pourtant, on perçoit bien que le train est plus loin. Pourquoi ?

Réalisation

1

Créer un effet de perspective sonore

Réalisation

  • Demander à l'élève de choisir dans la banque [local] un son qui lui  semble proche et un autre qui lui semble loin. (L'élève peut aussi choisir un extrait musical dans la banque [sons ATMA].
  • L'élève fait jouer ensemble ses deux sons et,  à l’aide des outils [volume], [filtre], [réverbération] il ajuste les niveaux et la couleur de façon à ce qu’il entende distinctement les deux sons sur deux plans distincts, un plan rapproché et un plan éloigné.
  • L'élève présente son mixage à l'ensemble du groupe et justifie ses choix de sons.

Suggestions de rétroaction/objectivation

  • Est-ce tu entends bien les deux sons? Si oui/non pourquoi ?
  • Est-ce que tu perçois bien le son proche et le son lointain? Si oui, pourquoi? Qu’est-ce qui les distingue ? Sinon, à ton avis qu'est-ce qui ne va pas?

Quelques critères : précision (bien défini/flou) - couleur - volume - pourcentage sec/réfléchi (réverbération)... 

2

Éloigner un son par manipulations

Réalisation

  • Demander aux élèves de placer dans le premier Fonofone le son [ gymnase ] et dans les Fonofone 2 et 3 le son [ Buenos Dias ], les volumes à 0.
  • Les élèves doivent trouver la façon de placer le [ Buenos Dias ] du second Fonofone dans le même plan que le son [gymnase]. (On doit avoir l'impression que la voix sort d'un haut-parleur placé dans le gymnase.
  • On invite quelques élèves à faire entendre leur mixage.
  • Si l'exercice a été convaincant,  inviter un.e élève à monter le volume du Fonofone 3 : le[Buenos Dias ] "sort" du gymnase, il passe en avant-plan, comme si la personne était tout près de nous.

Suggestions de rétroaction/objectivation

  • À ton avis, l'illusion fonctionne t-elle : a t-on vraiment la perception d'une voix sortant du haut-parleur du gymnase ?
    - Si c'est le cas, quelle stratégie as-tu déployée pour y arriver?

    - Si ce n'est pas convaincant, que pourrais-tu faire pour y arriver?
  • Que se passe t-il quand tu montes le volume du Fonofone 3 (voix non traitée)?