proche-loin-web

Votez >
(0 votes, average: 0,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.

Les activités présentées ici permettront à l'élève de raffiner sa compréhension des nuances et des caractéristiques sonores à travers l'exploration de la notion de perspective sonore.

Nos vous proposons de réaliser d'abord quelques jeux d'initiation qui prépareront à un travail créatif.

 

Niveau suggéré :

à partir du 3è cycle du primaire

Intentions pédagogiques

  • Familiariser les élèves avec les concepts de plan sonore et de perspective sonore.
    Il prend conscience des éléments qui influencent sa perception de la localisation d’un son dans l’espace (timbre, intensité, réverbération, etc.) et enrichit ou remet en question ses représentations initiales par l’analyse comparée des sons.
  • Développer l’habileté des élèves à simuler des effets de perspective sonore. 

 

Objectifs pédagogiques

  • L'élève est capable de  situer les sons dans un espace acoustique.
  • L'élève est capable de créer des effets de perspective (plans sonores).
  • L'élève est capable d'identifier et de calibrer les outils appropriés pour créer l'effet d'éloignement du son.

Déroulement

Repères culturels

bla bla

bla bla

Préparation

 

Faire écouter quelques-uns des sons, à votre choix,  en demandant aux élèves
s'ils sonnent  proche ou loin:

  • position dans l'espace. Amener l'élève à Identifier les caractéristiques du son qui influencent notre perception :
    volume sonore (ff, mp,   pp ) - présence ( timbre et "couleur" ) - sec/réverbéré ? Autre ?
  • Espace intérieur ou extérieur ?
    l'origine du son - son contexte (sons d'ambiance qui l'entourent)  - est-il sec ou plus ou moins réverbéré ?
  • Est-ce qu’un son lointain peut être plus fort qu’un son proche ?
    Analyser le son [train-feuille]

Expérimentations préalable

  • L'enseignant.e au TNI choisit un son proche et, avec les propositions des élèves, expérimente les différents outils [volume] [filtre] [réverbération] et peut-être même le [variateur de hauteur/vitesse] qui vont éloigner le son dans notre perception.

train-feuille

Le son du train est plus fort que le son des feuilles. Pourtant, on perçoit bien que le train est plus loin. Pourquoi ?

Réalisation

1

Créer un effet de perspective sonore *

[ travail individuel  ou au tableau numérique interactif]

  • Demander à l'élève de choisir dans la banque locale un son qui lui  semble proche et un autre qui lui semble loin.
  • L'élève fait jouer ensemble ses deux sons et à l’aide des outils [volume], [filtre], [réverbération] il  ajuste les niveaux et la couleur, si nécessaire, de façon à ce qu’il entende distinctement  l’un et l’autre tout en percevant  clairement deux plans distincts, un plan rapproché et un plan éloigné.
  • L'élève présente et commente sa réalisation à l'ensemble du groupe.

 

 

Rétroaction/objectivation 

Est-ce qu’on entend bien les deux sons?

Est-ce qu’on perçoit bien le son proche et le son lointain?  Qu’est-ce qui les distingue ?

Quelques critères : précision (bien défini/flou) - couleur - volume - pourcentage sec/réfléchi (réverbération)... 

2

Éloigner un son par manipulations **

[ travail individuel  ou au tableau numérique interactif]

  • Demander à tous les élèves de placer dans l'onglet 1 le son [ gymnase ] et dans les onglets 2 et 3 le son [ Buenos Dias ].
  • Les élèves doivent trouver la façon de placer le son  [bonjour]  dans le même plan que le son [gymnase].
  • On écoute le résultat. En montant le volume du Fonofone3, on peut comparer le son original à la version éloignée.

 

Rétroaction/objectivation

  • Est-ce que l'illusion fonctionne : a t-on vraiment la perception d'une voix sortant du haut-parleur du gymnase ?
    (Il est recommandé de fermer les yeux).
  • Que se passe t-il quand on monte le volume du Fonofone 3 (voix non traitée) ?

Création

Un film sonore

[ travail en équipes  ]

Consignes:

  • Créer un paysage sonore en choisissant et disposant les sons de près à lointain.
  • Inventer un parcours: une évolution dans le temps.

 

Étapes :

  • Se mettre d'accord sur les sons. Chaque membre de l'équipe peut utiliser jusqu'à 3 sons, de la banque locale ou autres.
  • Un fois les sons choisis et bien disposés dans l'espace (de proche à loin) se mettre d'accord sur un parcours (déroulement dans le temps).
    Ce peut être un scénario descriptif, comme une ambiance sonore d'un film :

"en premier plan, quelqu'un monte un escalier,  on entend une musique classique venant de l'appartement voisin, des oiseaux à l'extérieur, tout à coup il y a le passage d'un train, etc. "

     ou une forme abstraite,  libre !

  • L'enseignant.e invite chaque équipe à présenter sa réalisation au groupe.

Pistes d'évaluation

  • Pertinence du choix des sons en regard de l'objectif :
    -  nombre de sons -  diversité - lisibilité (ils se distinguent bien les uns des autres)

 

  • Plans sonores : combien de plans perçoit-on ? (strict minimum de 3 pour que le travail soit réussi)

 

  • Interprétation : le paysage est-il statique ou évolue t-il ?
    - éléments-surprises - sons éloignés qui se rapprochent ou vice-versa, -  fin conclusive