Vous voulez avoir accès à plus d'activités comme celle-ci?   Abonnez-vous

À réaliser en collectif ou au tableau numérique interactif

À partir du 3è cycle du primaire

Cette activité permet l'approfondissement de la compréhension des notions d'intensité et de nuance et des procédés de composition contraste, rupture, masque. Similaire à l'activité [doux/fort facile] elle s'adresse à des élèves plus avancés et plus habiles dans la pratique de Fonofone.

Pour donner une suite créative à cette activité, aller à : [doux/fort-création]

Intentions pédagogiques

  • Améliorer chez les élèves la perception des intensités et des nuances.
  • Initier les élèves aux procédés de composition liés à l'intensité et aux nuances (rupture, fondus, masque).

Niveau suggéré

À partir du 3è cycle du primaire, pour élèves ayant déjà une connaissance des outils Fonofone.

Objectifs pédagogiques

  • L’élève est capable de différencier les intensités, du très doux au très fort.
  • L’élève est capable de choisir des sons appropriés répondant bien à la proposition.

Savoirs essentiels

Procédés de composition : contraste, rupture, effet de masque.

Langage musical : intensités (doux/fort) et nuances (crescendo/decrescendo)

Suggestions de réalisation

Expérience acoustique

1.

L'enseignant demande aux élèves de trouver dans la classe une façon de produire un bruit très doux. Ce peut être, par exemple, un léger grattement sur la table, un doux frottement des cordes d'une guitare, un froissement léger de papier, un chuchotement.

2.

On ajoute graduellement le bruit de chacun.

3.

L'enseignant demande aux élèves de fermer les yeux pour bien écouter la texture très douce produite par l'ensemble des bruits.

Option : pointer tour à tour un élève, qui doit faire ressortir un peu son bruit de l'ensemble puis s'y fondre à nouveau.

Option tableau interactif

Consignes

  • Faire venir un élève au tableau et l'inviter à choisir dans les banques de sons Fonofone un son doux et un son fort.
  • Lui demander de déclencher d'abord le son fort, puis d'ajouter le son doux : que remarque t-il ? Si le choix des sons est judicieux, on n'entendra plus le son doux (effet de masque).
  • Lui demander d'arrêter le son fort : que remarque t-il ?
  • Inviter un autre élève à refaire l'expérience en choisissant d'autres sons.

VARIANTE : on commence par le son doux, puis à l'aide du volume Fonofone, on fait apparaître graduellement le son fort, qui vient masquer le son doux.

Exemples de réalisation

dx-fort-tni.png

Suggestions de rétroaction/objectivation

  • Ton son doux est bien caché par le son fort. Peux-tu expliquer pourquoi?
  • On entend ton son doux à travers ton son fort. Peux-tu expliquer pourquoi?
    Pistes :
    - le son doux n'est pas vraiment doux;
    - les deux sont dans des registres très différenciés, par exemple le son doux  est dans le grave alors que le son fort  est plus   aigu, ou le contraire;
    - le son doux est mélodique alors que le son fort est bruiteux, ou le contraire...

Option "en collectif" (idéalement une tablette, chromebook ou autre, par élève)

Consignes

  • Demander aux élèves de choisir dans les banques de sons du Fonofone (COSIMU ou ATMA Classique) un son doux dans la petite zone et un son fort dans la grande zone.On peut calibrer ses sons à l'aide du potentiomètre de volume.

Suggestions de rétroaction/objectivation

  • Est-ce que tous les sons doux se fusionnaient bien ensemble?
    Si un son ressortait,  amener les élèves à en identifier les causes : trop fort ? trop différent? En quoi ? 
  • Est-ce que l'ensemble des sons doux (ou l'un des sons) était audible à travers la masse de sons forts?
    Si c'était le cas, amener les élèves à en identifier les causes.
  • Est-ce que les entrées et sorties ont été exécutées correctement ? Si non, que peut-on faire pour nous améliorer?

Exemples de réalisations

dx-ff-collectif.png

Ouverture à la création

Aller à :

doux/fort-création